Les différentes structures de voiries

L'EMPIERRAGE

L’empierrage consiste à déposer du gravier en couches successives de 5 à 30 cm et à compacter chaque couche avec un rouleau-compresseur. L’aplanissement de cette couche est essentiel car c’est ce qui donne sa forme finale à votre revêtement

C’est également au moment de l’empierrage que sont construites les bordures, le plus souvent en béton qui viennent délimiter la voie goudronnée. Il faut également construire les rigoles d’écoulement et les systèmes de collectes des eaux à ce moment, ainsi que les diverses éventuelles inclusions (pavés, motifs, etc…). L’étanchéité de la structure sera réalisée par une couche de finition en gravillons ou en enrobés.

LE GRAVILLONAGE

Cette première méthode consiste à épandre une couche fine de bitume chaud sur la surface compressée initialement préparée et à épandre des graviers dessus. L’application peut se faire en mono ou double couche. Le résultat donne une bonne tenue à votre allée pour un coût moindre. Les quantités de bitume requises étant très faibles. Cette méthode permet aussi de choisir la couleur de son revêtement qui sera celle du gravillon utilisé : gris, rouge ou bleu. Cette méthode, économique, a une durée de vie de 5 à 10 ans. Les gravillons auront tendance à se détacher avec le temps et le passage des véhicules.

L'ENROBE

L’enrobé est un mélange de bitume, de sable et  de gravier qui est livré à 120 degrés par les centrales d’enrobage pour un épandage et un compactage immédiats. Le gravier est pris dans la structure de bitume « enrobé » ce qui assure une grande cohésion et un maintien de l’ensemble. Une fois posé, l’enrobé doit être compact à chaud pour obtenir une surface lisse et plane.

L’enrobé existe en deux couleurs, le noir et le rouge, obtenu par adjonction d’oxyde de fer a un gravier déjà rouge. Suivant la taille du gravier utilisé, l’enrobé sera dit « drainant » ou non. Un gros gravier permet la circulation de l’air et de l’eau à travers la structure ce qui permet à l’eau de s’écouler et éviter la stagnation de flaques. Cette structure réduit également le bruit des véhicules circulant sur la voie. La durée de vie d’un enrobé drainant est d’environ 10 ans.

Retourner à tous nos conseils